Situation économique

 

Le taux de croissance annuel est passé de 2,7% en 2018 à 1% en 2019. Cette évolution est principalement attribuable à la contreperformance des industries manufacturières et celles énergétiques qui a été, partiellement, compensée par l’évolution positive des services marchands et de l’activité agricole et de la pêche.
Du côté du secteur des industries manufacturières, la VA aurait contribué négativement à la croissance du PIB en 2019, en relation, notamment, avec la dégradation de l’activité dans les principales branches exportatrices, à savoir, les industries mécaniques et électriques (IME) et celles du textile, habillement et cuir (THC), à laquelle s’ajouterait la contraction de l’activité du raffinage du pétrole. En effet, la demande européenne manufacturière adressée aux secteurs des IME et du THC semble être négativement affectée par le ralentissement économique mondial et le « freinage industriel », spécialement, dans la Zone Euro.
Les volumes des exportations desdits secteurs ont reculé respectivement de 2,4% et 6,0% sur l’ensemble de l’année 2019 après avoir évolué de -0,5% et +2,5% en 2018.
Ces évolutions défavorables ont été quelque peu atténuées par l’amélioration relative de l’activité dans les industries chimiques. Comparativement à l’année précédente, le transport ferroviaire du phosphate brut vers les usines du Groupe Chimique a augmenté de 17,4% en 2019.
 
Chiffres clefs
  
·     L’année 2019 a été marquée par le retour à une croissance atone (1% contre + 2,5 % en 2018)
·     un déficit budgétaire réduit à 3,5% contre  4,9 % en 2018
 
·     Détente aussi bien de l’inflation que de l’inflation sous-jacente, à fin 2019, pour s’établir toutes les deux à 6,1% contre 7,5% et 8,8%
      respectivement une année auparavant.
·     Baisse notable du déficit courant à 8,8% du PIB en 2019 (après avoir atteint un record historique de 11,1% en 2018).
·     Quasi-stabilité du TMM à 7,81% en décembre 2019 (après 7,80% le mois précédent).
 
 
Le commerce Extérieur
 
Au cours de l’année 2019, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur ont enregistré en volume (prix constant) une baisse à l’export de l’ordre de 5,0% et à l’import de l’ordre de 9,0% par rapport à la même période de l’année 2018. Au niveau des prix, ceux-ci ont augmenté respectivement de 12,6% pour les exportations et de 15,8% pour les importations. En valeurs courantes, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur au cours de l’année 2019 ont atteint les valeurs de 43855,4 MD en exportations et 63264,1 MD en importations, enregistrant ainsi une hausse de l’ordre de 7,0% à l’export et de 5,4% à l’import, et ce par rapport à la même période de l’année 2018.
 
Hors énergie, les prix ont augmenté à l’export de 12,0% et à l’import de 15,5% et ce par rapport à l’année 2018. En effet, les prix de l’énergie ont enregistré durant la même période des hausses de l’ordre de 12,0% à l’export et de 16,5% à l’import.
Au cours de l’année 2019, les exportations en volume ont baissé dans plusieurs secteurs dont :
• Le secteur de l’agriculture et industrie agro-alimentaire de l’ordre de 16,6%.
• Le secteur du textile, habillement et cuir de l’ordre de 6,0%,
• Le secteur de l’énergie 7,3%
• Le secteur des industries mécaniques et électriques de l’ordre de 2,4%,
 
Concernant les importations, l’évolution en volume est marquée par une baisse au niveau du :
• Secteur des industries mécaniques et électriques de l’ordre de 12,1%
• Secteur du textile, habillement et cuir de l’ordre de 8,4%
• Secteur de l’agriculture et industrie agro-alimentaire de l’ordre de 6,7%
Exportations : +7% contre +19,1% en 2018 (mines, phosphates et dérivés de 21,3%, industries mécaniques et électriques de 12,3%..., industrie agroalimentaires - 13% suite à la baisse de plus de 40% des exportations de l'huile d'olive). Les exportations tunisiennes vers l’union européenne (73,9% du total des exportations) ont augmenté de 7,7%, les exportations vers la France ont évolué de 6,2%
Importations : +5,4% contre 20% en 2018 : (51,6% du total des importations viennent de l'UE, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec la France de 3778,2 MD,
Déficit commercial : 19408 ,7 MD
Taux de couverture : 69,3%
 
Inflation :
 
En 2019, l’inflation s’est établie à 6,7% en moyenne après 7,3% enregistré sur l’ensemble de l’année 2018. Cette évolution est imputable essentiellement à l’atténuation de l’inflation sous-jacente5 (+7,2% après +8,2% en 2018) résultant du resserrement de la politique monétaire et de l’appréciation du dinar vis-à-vis des principales devises.
 
Evolution des indicateurs macroéconomiques (en %)

  

 
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
Taux de croissance
3
-1,9
3,9
2,4
2,3
1,1
1,0%
1,9
2,6
1,1
Taux d'inflation
4,4
3,5
5,1
5,8
4,9
4,5
4,2%
6,9
7,3
6,1
Taux de chômage
13
18,9
16,7
15,3
15,2
15,4
15,5%
15,5
15,5
15,1
Taux d'investissement (%PIB)
24,6
21,9
22,2
20,2
19
18,3
19,9
20,1
18,5
18,1
Taux d'épargne (%RNDB)
20,8
15,8
17,1
15,2
14,9
11,6
11,4
11,8
9,5
8,5
Déficit budgétaire (%PIB)
1
3,3
5,5
6,8
4,9
4,8
6%
6,1
4,9
3,5
Déficit courant (%PIB)
4,7
7,4
8,2
8,3
8,9
8,8
8,9%
10,3
11,2
7,6
Taux d'endettement extérieur (%RNDB)
37,3
 
39,2
 
40,2
 
40,9
 
43,4
 
45,1
 
54,89
69,7
77,1
72,7
Taux d'endettement public (%PIB)
40,7
 
 
44,5
 
 
44,5
 
 
45,7
 
 
49,4
 
 
53,4
 
 
61,9%
69,7
71,9
66

Source: INS & BCT

 

Les investissements directs étrangers-IDE
 
Au cours de l’année 2019, les investissements directs étrangers ont atteint le montant de 2479,1 MTND. Comparés aux trois dernières années, ces investissements ont enregistré une baisse de 9,6% par rapport à 2018 et une hausse 16,7% par rapport à 2017 et de 30,4% par rapport à 2016.
Les investissements dans les énergies ont enregistré une légère baisse de0,1% par rapport à 2018.
Les investissements agricoles ont chuté de 75,7% par rapport à 2018.
Les IDE sont répartis à hauteur de 36,7% pour les énergies, 50,4% pour les industries manufacturières, 12,2% pour les services et 0,7% pour l’agriculture
Le flux des IDE hors énergie enregistré au cours de l’année 2019 a permis de réaliser 603 opérations d’investissement d’une valeur totale de 1569,9 MTND permettant de créer 14353 nouveaux postes d’emplois.
 
Parmi ces projets d’investissement :
·          126 (21%) sont relatifs à des projets de création d’une valeur de 209,0 MTND(13%) permettant de créer 5567 (18%) nouveaux postes d’emplois, et
·          477 (79%) sont relatifs à des projets d’extension d’une valeur de 1360,7 MTND (87%) ayant permis de créer 11 786 (82%) nouveaux postes d’emplois.
La ventilation sectorielle des flux entrant d’IDE dans les industries manufacturières permet de constater que 58,6% de ces investissements sont orientés vers les industries mécaniques électriques et électroniques.
 
La répartition régionale montre une grande disparité. En effet 40,4 des IDE sont concentrés dans les régions du Grand Tunis (634,4 MTND), principalement le gouvernorat de Tunis avec 283,1 MTND et la région du Nord-Est avec plus de 20% des IDE (321,1 MTND).
 
En termes de valeur du flux des IDE, la France est en première position avec 540,6 MTND soit plus de 34 % du total des IDE hors énergie. L’Allemagne vient en deuxième position avec 180,7 MDTND et l’Italie en troisième position avec 173,7MDTND.
 
 
En termes de nombre de création d’emplois, la France, l’Allemagne et l’Italie, sont classés respectivement 1er, 2ème et 3ème pays créateurs d’emplois,
En termes de nombre de projets (opérations d’investissement), la France, l’Italie et l’Allemagne, sont classés respectivement 1er, 2ème et 3ème pays créateurs de projets,
Ainsi, la France, l’Italie et l’Allemagne conservent leur statut de partenaire stratégique de la Tunisie.
 

Nos sponsors pour l'année 2020

Newsletter

La CTFCI met à la disposition des entreprises Françaises un centre d’affaires composé de 5 bureaux équipés (Mobilier, Tél, Internet…)ffre de prix pour une domiciliation de bureaux.

  • Adresse : 39, avenue du Japon,
    Montplaisir – BP.25 - 1073 Tunis
  • Tél : +216 71 904 329
  • Email : info@ctfci.org / appui.ent@ctfci.org